Tout savoir sur le chronotachygraphe numérique

L’utilisation des chronotachygraphes a été effectivement mise en place à partir de l’année 2006. Lors des premières expériences, ces appareils sont installés dans les camions à charge lourde. Avec la nouvelle révolution technologique, il paraît beaucoup plus aisé de se servir d’un chronotachygraphe numérique. Cet article présente de long en large tout ce qu’il faut savoir à propos de son fonctionnement et de son utilisation.

Le chronotachygraphe : qu'est-ce que c'est ?

Le chronotachygraphe est un appareil électronique qui sert généralement à enregistrer les informations associées à l’utilisation d’une voiture de transport de marchandises. Il s’agit des camions poids lourds transportant des cargaisons de poids à hauteur de 3 tonnes et demie. Cette machine existe en deux catégories : le chronotachygraphe analogique et le chronotachygraphe numérique.

Dans les deux cas, l’appareil enregistre automatiquement l’ensemble des données relatives aux mobilités et aux moments d’arrêt des camions. Le chronotachygraphe comptabilise également le temps de pause du conducteur. De cette manière, il permet surtout aux chauffeurs de savoir et de contrôler, en temps réel, le respect des durées de conduite préalablement définies par les textes de la législation.

Le principe de fonctionnement d’un chronotachygraphe

Le chronotachygraphe, d’après les textes réglementaires est obligatoire pour tous les véhicules de plus de 7 tonnes et demie. Il se présente sous l’aspect d’un boîtier d’autoradio, lequel est susceptible d’enregistrer toutes les données en rapport à la vitesse, les temps de repos, la distance parcourue, etc. Sa face est constituée d’un écran d’affichage, des commandes ainsi que de deux emplacements pour insérer les cartes. L’opération de stockage s’effectue sur une période d’un an.

La plupart de ces appareils sont semblables et pour cause, le fonctionnement est souvent identique. Néanmoins, certaines marques personnalisent leurs produits et dans ce cas, l’utilisation peut varier en fonction du type de chronotachygraphe. Plusieurs étapes sont à suivre lors de l’utilisation de la machine. Elles se résument à :

  • l’utilisation de la carte entreprise pour faire inscrire la société ;
  • le retrait de la carte, une fois que le téléchargement des informations a abouti ;
  • l’introduction de la carte du conducteur dès les premiers jours de la période de travail ;
  • la sélection, puis la mise à jour de l’horloge ;
  • le signalement de l’activité pause pendant les heures de repos ;
  • le retrait de la carte à la fin de la journée.

Les chronotachygraphes numériques présentent, sur leurs tableaux, plusieurs symboles dont certains peuvent être changés suivant l’année et le modèle concerné. En général, ils servent à signaler l’activité exacte du véhicule d’une part et le mode choisi d’autre part. Par exemple, lorsque vous êtes en mode entreprise, en mode contrôle, à la pause ou à la conduite. Avec certains appareils, vous avez la possibilité de procéder à une personnalisation en ajoutant d’autres activités.

La gestion des données recueillies par le chronotachygraphe

La sauvegarde des données recensées par le chronotachygraphe est obligatoire pendant la période des 365 jours. À ce sujet, plusieurs alternatives s’offrent à vous. La première consiste à les stocker directement sur le disque dur interne de votre ordinateur portable. Une autre approche est de les enregistrer sur une mémoire externe, par exemple, une clé USB. Vous pouvez aussi employer tout autre format possible pour l’enregistrement des données.

Avec un chronotachygraphe numérique, il existe aussi plusieurs possibilités de programmer l’opération de téléchargement sur un support informatique. Par ailleurs, la mise en archives des informations recueillies doit s’effectuer toutes les 4 semaines. En ce qui concerne le registre complet des chronos, un emmagasinage doit être effectué environ tous les 3 mois.

Il faudrait cependant veiller à ne pas détruire les informations qui sont enregistrées depuis plusieurs jours déjà. Pour ce faire, il est impératif de les garder sur plusieurs supports à la fois. Ainsi, vous pourrez les récupérer, même si l’un d’entre eux est endommagé.

Le ticket et le traitement de la carte conducteur du chronotachygraphe

La majorité des chronotachygraphes est intégrée d’un bouton, une commande servant à l’impression d’un ticket à tout instant. Ce dernier comporte les informations associées à la carte chauffeur et parfois, à la mémoire du camion. Comme information, vous pourrez voir la date et l’heure de l’impression, de même que les informations sur l’identité du conducteur. Le numéro d’immatriculation du camion peut être aussi inscrit, ainsi que certaines informations sur le centre.

Concernant la carte conducteur, elle est propre à chaque titulaire et donc, il n’y a que ce dernier pour l’utiliser. En raison de ceci, il convient de mieux garder sa carte, d’autant plus qu’elle contient des informations sensibles en rapport avec vos déplacements en véhicule.

Pour conseil, il est important de préserver la carte des rayons solaires, des intempéries et des lieux de chaleurs intenses. En cas de dysfonctionnement, il faudrait la nettoyer au moyen d’un chiffon approprié plutôt qu'avec des substances concentrées en acide.

Enfin, le chronotachygraphe est un appareil installé aujourd’hui dans les camions et véhicules de transport de cargaisons. Il existe selon plusieurs types et l’utilisation du chronotachygraphe numérique est plus commode à cette nouvelle ère. En général, elle permet le meilleur suivi des activités du véhicule tout au long de la journée. Aussi, l’ensemble de ces données peut être conservé dans le cadre d’une future évaluation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.