Tout savoir sur l’adblue

Les concepteurs auto doivent satisfaire à des normes anti-polluantes devenues aujourd’hui de plus en plus exigeantes. Beaucoup de technologies sont donc nées de cette obligation comme le filtre à particules, le pot catalyseur et le plus récent l’AdBlue. C’est un produit capable de réduire les émissions polluantes des moteurs diesel. Voici pour vous tout ce qu’il faut savoir sur l’AdBlue.

L’AdBlue qu’est-ce que c’est ?

L’AdBlue est une solution d’une très grande praticité développée spécialement pour les moteurs diesel qui sont équipés d’un système de réducteur catalytique sélectif (SDC). Il s’agit d’une technologie qui répond aux normes d’émissions de gaz Euro 4 et 5. Cette dernière a été mise en place en 2005 par les constructeurs de poids lourds. Grâce à l’utilisation d’un additif, elle convertit les oxydes d’azote en vapeur d’eau et en azote inoffensif. L’AdBlue se compose essentiellement d’eau déminéralisée et durée. Il est injecté aux gaz d’échappement et permet de réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx).

Comment fonctionne l’AdBlue ?

L’AdBlue est stocké dans un réservoir spécifique de votre véhicule avant d’être injecté dans l’échappement sous forme de vapeur. La combustion du carburant lorsque le moteur diesel est en marche produit des gaz à effet de serre. Ceux-ci sont dangereux pour la santé humaine et pour l’environnement. Ils sont évacués par la ligne d’échappement et rejetés directement à l’extérieur. L’AdBlue est injecté directement dans le tuyau d’échappement où va se former une réaction chimique dans l’objectif de neutraliser les oxydes d’azote.

Lorsqu’il est chauffé à plus de 80 °C, il se transforme en ammoniac et en gaz carbonique. Les particules d’ammoniac vont alors fusionner avec les molécules d’oxyde d’azote, de l’azote et de l’eau. Ainsi, le véhicule rejette des émissions inoffensives dans l’atmosphère, ce qui réduit la pollution atmosphérique.

Utiliser l’AdBlue pourquoi ?

Il s’agit d’un additif utile pour transformer les oxydes d’azote en azote inoffensif et en vapeur d’eau. Le but est de diminuer la pollution engendrée par le véhicule. C’est donc un petit pas que vous faites pour la préservation de l’environnement en utilisant l’AdBlue. De plus, l’AdBlue est un liquide qui n’agit pas sur le moteur ou sur ses capacités, simplement au niveau de l’échappement c’est-à-dire uniquement en sortie de cycle.

Il ne réduit pas la vitesse du véhicule et n’engendre pas de consommation supplémentaire de carburant. L’AdBlue peut être transporté, stocké et utilisé sans risque pour la santé humaine parce qu’il est assez faible en urée. En cas de contact avec la peau, vous devez immédiatement rincer pour éviter toute allergie. Vous devez conserver votre bidon d’AdBlue à une température supérieure à -11 °C et éviter de l’exposer au rayonnement solaire.

Quel AdBlue choisir ?

Plusieurs marques d’AdBlue existent. Afin de s’assurer de faire le bon choix, référez-vous simplement à sa composition. Vérifiez si le produit que vous achetez est bien constitué de 67.5 % d’eau déminéralisée et de 32.5 % d’urée de grande pureté. Ils se présentent le plus souvent sous la forme de bidons de 5, 10 ou 20 litres. Les différences de prix entre les bidons d’AdBlue s’expliquent la plupart du temps par la qualité du contenant et le lieu de fabrication.

En France, les mélanges faits sont un peu plus chers. Vous pouvez trouver facilement de l’AdBlue dans les centres Norauto les plus proche de chez vous ou en ligne. S’il s’agit de votre première fois, optez pour un kit de remplissage et de nettoyage. Il contient tous les accessoires utiles ainsi qu’une mallette de stockage et un bidon du produit.

Comment utiliser l’AdBlue ?

Un voyant apparaît sur votre tableau de bord lorsque le réservoir d’AdBlue de votre véhicule est vide. Il vous reste alors 2 400 km d’autonomie. Cependant, pour remettre à niveau le réservoir, vous pouvez attendre la prochaine visite technique. Il est possible de prendre rendez-vous dans le centre Norauto le plus proche de vous. Vous pouvez également remplir le réservoir vous-même. Le faire soi-même est une opération très simple. La seule difficulté consiste à localiser le réservoir en question. Sur certains véhicules, il est accessible facilement via le plancher du coffre tandis que sur d’autres il se trouve juste en dessous de la trappe à carburant. Il peut être également placé sous le capot. Vous pouvez consulter le livret d’entretien de votre véhicule pour vous en assurer.

Repérez le réservoir d’AdBlue à son bouchon de couleur bleu vif. Dévissez le bouchon et placez-y un entonnoir de manière à éviter les coulures. Vous pouvez utiliser un flexible à visser directement sur le bidon du produit. La capacité du réservoir peut varier d’un véhicule à un autre alors versez-y le liquide petit à petit. Renseignez-vous bien sur votre modèle de véhicule.

Vous n’avez pas besoin de lunettes de protection ni de masque puisque l’AdBlue n’est pas toxique. Il est néanmoins recommandé de porter des gants en caoutchouc ou de vous nettoyer les mains avec soin à la fin de l’opération. Vous pouvez ajouter cette opération à l’entretien régulier de votre véhicule. Vous êtes ainsi sûr que le réservoir d’AdBlue est toujours plein.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.