Qu’est-ce qu’une marchandise conventionnelle ?

Le terme ‘’conventionnel’’ est généralement employé par certains acteurs du domaine des transports maritimes et portuaires. Cependant, sa signification concrète échappe à la connaissance de plusieurs personnes. Si vous en faites partie, voici ce que vous devez savoir pour comprendre au mieux ce qu' est une marchandise conventionnelle.

Que comprendre par cette expression ?

Les marchandises conventionnelles sont des objets mobiliers, destinés à transiter par le canal d'une structure portuaire. Elles sont surtout caractérisées par le fait qu'elles ne sont pas logées dans des charges roulantes, ni en conteneurs. Ce sont des produits disposés seulement en ‘’vrac’’ dans le navire qui assure le transport.

Le conventionnel peut également se définir comme l'ensemble des marchandises transportées avec des emballages non solides et à nu. Ces marchandises ne sont conditionnées que par des emballages ponctuels. La part importante des produits conventionnels transportés, se répartit en quatre grandes catégories. Il s'agit des produits métallurgiques, des produits alimentaires, les produits forestiers et les produits finis.

Les produits métallurgiques

Les produits métallurgiques sont ceux issus d'un processus d'extraction et de purification des métaux, de leurs alliages et de leurs emplois. Par exemple, le fer, les tôles d'acier, les tubes, les fils de fer, les colis, les solides industriels et autres contenus provenant de la métallurgie.

Les produits alimentaires

Les produits alimentaires sont toutes sortes d'aliments naturels ou conservés qui sont destinés à être consommés. C'est le cas de la farine, du riz, du sucre, des fruits, les céréales, l'huile, des produits sous froid, pour ne citer que ceux-là.

Les produits forestiers

Les produits forestiers couvrent l'ensemble des dérivés des ressources forestières, utilisés dans les travaux de construction et même la réalisation de papiers. Il y a les bois en grumes, les bois sciés, les palettes, les fûts, les bobines de papier, la pâte à papier, etc. Ce sont des éléments non conteneurisés lors du transport.

Les produits finis

Les produits finis sont ceux obtenus après un ou plusieurs processus de transformation. Cette dernière catégorie comporte principalement les colis volumineux, les sacs lourds, les cartons, les caisses dans lesquels sont rangés ces produits.

Différence entre marchandise conventionnelle et marchandise en vrac

Beaucoup de personnes ont tendance à confondre les termes ''conventionnel'' et ''vrac''. En réalité, bien qu'ils soient employés pour désigner les marchandises non conteneurisées, ils ne veulent pas dire la même chose. Il existe des différences significatives à plusieurs niveaux, en matière de nature, de capacité, de taille, de manutention, de terminaux et d'équipements.

Les break bulk ou marchandises en conventionnel, sont celles qui doivent être individuellement chargées. Ces marchandises peuvent ne pas être logées dans des conteneurs. Elles sont transportées dans des boîtes, des barils, des caisses, etc.

Les marchandises en vrac, quant à elles, sont souvent chargées en grande quantité. Il s'agit généralement de liquides ou de matières granulaires. Par exemple, les produits pétroliers, le gravier, le charbon, le sable, les minéraux, le kaolin, l'argile, les engrais et les semences. Habituellement, ces cargaisons sont versées dans les wagons sur un navire ou dans un camion-citerne pour le transport.

La différence du point de vue de l'impact

L'aspect conventionnel ou en vrac d'une marchandise présente, dans les deux cas, des avantages et inconvénients. C'est également un point saillant permettant de les différencier. Avec le conventionnel, l'inconvénient majeur est qu'il nécessite assez de ressources humaines pour assurer les opérations de chargement et de déchargement. De même, il couvre souvent plus de surfaces.

Avec la modernisation des flottes maritimes et des structures portuaires, la conteneurisation vient mettre fin au règne des opérations en conventionnel. Ce dernier continue d'avoir des avantages dans les domaines dans lesquels la modernisation des ports ne suit pas un rythme technologique. Les transports en conventionnel réduisent le coût des installations côtières.

Il est possible que les marchandises transportées en conventionnel, soient déchargées au moyen de plus petits navires. Ces derniers assurent le transport vers les endroits difficiles à accéder par les pétroliers, les conteneurs et les vraquiers en raison de leur taille.

Par ailleurs, certains ports deviennent conscients de l'importance du système conventionnel. Dorénavant, ils exigent que les marchandises initialement en vrac, soient déchargées de façon conventionnelle. À titre d'exemple, le mazout pour les centrales électriques est expédié en vrac dans les îles de Tuvalu. Cependant, il est déchargé en barils.

En somme, il convient de faire plus attention dans l'emploi des termes ‘’conventionnel’’ et ‘’vrac’’. Une marchandise livrée en vrac, n'est pas synonyme d'une autre mise en conventionnel. Cette différence est significative, nonobstant le fait qu'ils désignent la non-conteneurisation de ces marchandises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.