Quels sont les 3 flux gérés dans la chaîne logistique ?

La chaîne logistique est un processus qui englobe 4 grandes étapes. Il s’agit notamment de l’approvisionnement des matières premières, de la fabrication du produit, du stockage et de la distribution ou livraison de celui-ci. Pour harmoniser ces différentes étapes, trois principaux flux sont gérés dans la chaîne logistique. Ceux-ci sont d’ordre physique, informationnel, administratif et financier. Découvrez ici l’essentiel à savoir sur ces différents flux.

Le flux physique de la chaîne logistique

Dans la chaîne logistique, le flux physique désigne le transport de marchandises. Celui-ci s’opère généralement à différents niveaux. Dans la plupart des cas, il concerne d’abord le transport des produits finis du producteur vers l’entrepôt de stockage du fournisseur. Ensuite, les marchandises vont être transportées de ce lieu où ils sont stockés vers le distributeur.

Ce dernier peut avoir un magasin ou un site de vente en ligne entre autres. La dernière phase du transport se fera enfin du distributeur au client, c’est-à-dire à la livraison du produit. En fonction de la méthode d’approvisionnement choisie dans le processus, les flux physiques peuvent prendre diverses formes. Ils peuvent ainsi être poussés, tirés, tendus ou synchrones. Ces différentes formes de flux physiques caractérisent des modes de fonctionnement distincts.

Le nombre de flux physiques d’une chaîne logistique dépend de la nature du produit et de son processus de transformation. En d’autres termes, plus la supply chain est longue, plus les mouvements de marchandises seront importants. Pour gérer de tels flux, les entreprises ont souvent recours à certains outils informatiques.

Cela peut être un logiciel TMS (Transport Management System) ou un CMR (Customer Relationship Management). Ces logiciels permettent de mieux gérer le transport des produits et les demandes des clients.

Le flux d’informations dans la chaîne logistique

À côté des mouvements de marchandises, il y a aussi le flux d’informations. Le flux d’informations renvoie à une base de données qui renferme certains renseignements. Il s’agit entre autres :

  • du type de marchandises ;
  • des différents intervenants de la chaîne logistique ;
  • des moyens mis à disposition de tous les acteurs ;
  • des stratégies logistiques utilisées.

Le flux d’informations géré dans la chaîne logistique regroupe également des données internes de l’entreprise. Il en est de même pour les informations personnelles des clients et de leurs avis. Ces derniers peuvent être recueillis sur les sites internet ou sur les réseaux sociaux.

La base de données constituée par le flux d’informations est d’une grande utilité. Il permet entre autres d’optimiser la chaîne logistique. Cela passe par le choix du fournisseur, la définition du meilleur mode de livraison et la fixation des prix abordables. En optimisant ainsi la chaîne logistique, la compétitivité et la fiabilité de l’entreprise vont se retrouver renforcées.

Enfin, le flux d’informations sera utilisé pour effectuer les prévisions et constituer les stocks de produits. Il va notamment permettre de faire des réserves de marchandises fiables et ainsi d’éviter des interruptions dans la chaîne logistique.

Les flux financiers et administratifs dans la chaîne logistique

Les flux financiers et administratifs regroupent les documents et transactions qui circulent entre les différents acteurs de la chaîne logistique. Cette documentation est relative aux paiements et aux commandes. Compte tenu de la sensibilité de ces éléments, la gestion des flux financiers et administratifs revêt un intérêt capital.

Ainsi, pour l’entreprise, les flux financiers et administratifs ont un statut particulier. Ils sont en effet prioritaires, voire urgents, dans la plupart des cas. Ces flux doivent de ce fait être traités en temps et en heure. Autrement, toute la chaîne logistique peut se retrouver affectée. Il faut savoir que le moindre retard dans le traitement des flux financiers et administratifs peut bloquer la supply chain.

En revanche, une gestion efficace des flux financiers et administratifs aura des effets bénéfiques sur l’entreprise. Elle permettra notamment de gérer la trésorerie de façon optimale. En d’autres termes, une entreprise qui gère efficacement ses flux financiers et administratifs présentera généralement une bonne santé financière.

En définitive, 3 principaux flux sont gérés dans la chaîne logistique. Il s’agit du flux physique, du flux d’information et des flux financiers et administratifs. La gestion de ces mouvements de marchandises et d’informations a une influence directe sur le déroulement de la supply chain. Dès lors, il est judicieux de bien gérer ces flux pour profiter des avantages d’une chaîne logistique efficace. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un spécialiste qui va vous accompagner dans l’optimisation de votre supply chain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.