Quelles sont les méthodes d’organisation des entrepôts et de stockage ?

Vous souhaitez mieux organiser votre système d’entreposage ? Les méthodes de stockage reposent sur l’utilisation d’unités de stock. Si vous maîtrisez ces méthodes, alors vous pouvez les coupler avec des systèmes automatiques de convoyage. Cela vous permettra d’atteindre un haut degré d’automatisation dans les zones d’entrée et de sortie de vos marchandises. Focus sur quelques méthodes d’organisation des entrepôts et de stockage.

Le stockage en bloc au sol

Le stockage en bloc est une méthode d’entreposage qui utilise des caisses, des boîtes ou des palettes. Ceux-ci sont directement empilés les unes sur les autres ou côte à côte, sans rayonnage ni autres dispositifs. Ainsi, les unités de stockage sont placées à même le sol. Ce système est composé de plusieurs couloirs de chargement et de prélèvement parallèles. Ces couloirs ont chacun une largeur et une longueur uniforme. À travers ces derniers, vos employés peuvent se déplacer facilement à l’aide d’un convoyeur pour entreposer et prélever des marchandises. De plus, plusieurs colonnes de mise à disposition se trouvent de part et d’autre du couloir. Ce sont des emplacements de dépôt balisés au sol et situés les uns derrière les autres. Ces emplacements ont une largeur, une profondeur et une hauteur uniformes. Celles-ci sont définies selon la capacité d’empilage des unités de chargement.

Rayonnages dynamiques

Les rayonnages dynamiques sont appliqués à des palettes ou à des marchandises en vrac. Le plan technique est agencé en fonction d’une zone unique et rectangulaire de stockage et de prélèvement. Cette zone est divisée en différentes sous-zones. Vous avez donc des couloirs de chargement parallèles, des zones de mise à disposition, de convoyage et de prélèvement. Ces zones ont toutes des largeurs et des longueurs uniformes. Les zones de convoyage par exemple s’étendent à gauche et à droite le long des couloirs de prélèvement. Elles sont utilisées pour d’éventuelles constructions de moyen de transport continu. Il peut s’agir dans ce cas d’un convoyeur à bande.

L’entrepôt de stockage en racks, dans les zones de mise à disposition, est réalisé sur une base de rayonnement dynamique. Ils sont composés de plusieurs colonnes de rayonnage. Ces colonnes sont constituées de couloirs empilés avec une largeur, une hauteur et une profondeur similaires. Les marchandises peuvent être acheminées sur des rouleaux qui traversent ces couloirs. Un couloir se compose de plusieurs emplacements de dépôt, disposés les uns derrière les autres. Les rayonnages dynamiques permettent de réaliser des systèmes de stockage très compacts sur une petite surface de stockage.

Stockage en racks à profondeur simple

La plus petite unité de ce système est un emplacement de mise à disposition. Sur cet emplacement, vous superposez les tablettes afin qu’elles forment une colonne de tablettes. Ces colonnes de tablettes disposées côte à côte constituent un rayonnage. Les rayonnages peuvent être parallèles, de conception identique. Ils se trouvent de part et d’autre le long des couloirs de chargement et de prélèvement. La longueur et la largeur des couloirs sont généralement uniformes.

Stockage en racks à profondeur double

L’élaboration du plan d’entrepôt de stockage en racks double est identique à celui du stockage en racks à profondeur simple. La seule différence se trouve au niveau des rayonnages. Ceux-ci disposent de deux emplacements de dépôt par tablette, agencés l’un derrière l’autre. Ce système de stockage vous permet par exemple de stocker deux palettes contenant le même type de marchandise. Ainsi, vous pouvez stocker quatre palettes entre les allées de rayonnages. Ceci vous permet d’exploiter le volume de manière optimale grâce à l’économie d’une allée de rayonnages.

Le stockage en carrousel

Le système de stockage en carrousel est composé d’un carrousel automatique et d’un côté de prélèvement semi-automatique. Ainsi, le rayonnage en carrousel est construit sur des emplacements de dépôt ou des tablettes. Ils ont une longueur, une largeur et une profondeur uniformes. Ils sont disposés les uns au-dessus des autres et forment une unité cohérente appelée colonne de rayonnages. Ces colonnes sont suspendues à des roues dans un système de rail. D’autres roues supplémentaires sont souvent installées. Elles sont guidées par un rail au sol et supportent les colonnes de rayonnage du sol. Un carrousel comporte plusieurs colonnes de rayonnages suspendues côte à côte. Leur déplacement s’effectue selon le principe d’un convoyeur circulaire à une seule commande.

Dans la zone de stockage et de préparation des commandes, plusieurs rayonnages parallèles et identiques sont disposés. La disposition est faite sans tenir compte des zones de passage entre les rayonnages. À l’avant d’un rayonnage en carrousel, vous avez le système de levage. Celui-ci peut accueillir deux unités de charge en même temps. Il représente ainsi l’interface entre le rayonnage et le convoyeur en continu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.