Le stock de sécurité

Aujourd'hui, les entreprises ne sont plus en mesure de nier les enjeux gravitant autour de la gestion des commandes et de la supply chain. Pour régler ce genre de situation, certaines sociétés ont recours au stock de sécurité. Elles évitent ainsi les ruptures éventuelles qui peuvent survenir. Ces dernières sont capables de faire fuir la clientèle et ainsi causé la perte de la réputation d'une structure. Qu’est-ce que le stock de sécurité ? En quoi est-il utile ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le stock de sécurité.

Le stock de sécurité en logistique : qu’est-ce que c’est ?

En logistique, le stock de sécurité est encore appelé inventaire de sécurité. Il se rapporte à un niveau spécifique de marchandises qui doit être maintenu dans un entrepôt. Le but est de permettre de réagir promptement en cas de modifications ou de variations imprévues dans l’approvisionnement des produits ou la demande. Dans chacun de ces cas, le stock de sécurité permet de fournir un niveau pour régler les problèmes éventuels qui peuvent survenir.

Il permet également d’empêcher les déconvenues potentielles envisageables en cas de déséquilibre de l’entrepôt dans la capacité de répondre efficace aux demandes des clients. Plus vous souhaitez répondre à la demande, plus celle-ci devient imprévisible. Dans ce cas, les délais de réapprovisionnements deviennent aléatoires. C'est cet enchaînement de cause à effet qui entraîne un stock de sécurité important. De façon succincte, retenez que le stock de sécurité est prévu pour contrer et éviter les ruptures de marchandises.

En quoi le stock de sécurité est important pour l’entreprise ?

En premier lieu, sachez qu’à ce jour, les chaînes logistiques sont de plus en plus complexes. Il est donc important que les entreprises s’adaptent afin de pouvoir continuer à fonctionner comme cela se doit. Elles doivent se développer pour survivre dans un environnement rudement concurrentiel et imprévisible. À ce titre, le stock de sécurité est un élément important. Il permet de prévenir :

  • la croissance imprévue de la demande ;
  • l’augmentation informelle de la rotation du stock ;
  • les défaillances au niveau de la chaîne de production ;
  • les retards au niveau de l’approvisionnement puis
  • les arrêts de travaux brusques du personnel pour une quelconque raison.

Ainsi, le stock de sécurité se révèle être une option efficace dans l’une ou l’autre des situations citées précédemment. Ce terme a une relation étroite avec le point de commande de l’entreprise en matière d’approvisionnement. Ceci implique que si le stock de sécurité subit une modification, cela doit également se faire sentir au niveau du point de commande.

S’il s’avère que l’entreprise ne définit pas correctement son niveau de stock, cette dernière peut subir ultérieurement une rupture de marchandises. Ce type de situation a des conséquences importantes sur la santé et la réputation de la société. Le niveau de stock doit donc être calculé avec soin pour éviter tout désagrément.

Il se présente de ce fait comme le moyen le plus efficace d’éviter qu’il y ait un manque à gagner au niveau du chiffre d'affaires. Le stock de sécurité est le meilleur moyen de gérer votre flux logistique.

Quels sont les inconvénients de posséder un stock de sécurité ?

Posséder un stock de sécurité présente par ailleurs quelques inconvénients. La majorité de ces derniers sont liés au coût que cela implique à l’entreprise de conserver, de stocker et de manipuler cette marchandise. C’est la raison pour laquelle le niveau satisfaisant du stock de sécurité doit être fixé minutieusement.

Vous devez veiller à ne pas avoir un niveau élevé de cette marchandise en surplus. L’autre inconvénient majeur est le surstockage qu’il peut y avoir si les prévisions ne sont pas bien faites. Si cela arrive, vous risquez de vous retrouver avec des articles qui ne peuvent plus être vendus. Vous devez donc organiser vos approvisionnements ainsi que votre stock avec habileté. Il est préférable pour cela de demander l'aide d'un professionnel.

Comment procéder au calcul du stock de sécurité d’un entrepôt ?

Le calcul du stock de sécurité permet de savoir si le point des inventaires que vous avez est correct, limité ou excessif. Pour y arriver dans les normes, vous devez tenir compte :

  • des délais de livraison ;
  • de la demande habituelle ;
  • des écarts souvent constatés entre le délai réel et le celui réel de livraison puis
  • du taux de service fourni.

En effet, au nombre des aléas liés à la demande, vous avez l’arrivée inopportune et inattendue d’un client important. Par ailleurs, sachez que certains produits sont instables par nature. Ils peuvent être dépendants de quelques facteurs comme le climat. Pour ce type d'articles, prenez le soin de prévoir un stock de sécurité assez important. En ce qui concerne les délais, il peut s’agir des problèmes avec les fournisseurs ou de certains retards de livraison.

En fonction de ces aspects, les variables de la formule de calcul du stock de sécurité sont définies de manière particulière. Celle PME est relative au délai maximal de livraison dont dispose l’entreprise pour tout problème de retard. PE désigne la variable du délai de livraison habituel en ce qui concerne la réception des commandes du fournisseur. Pour finir, DM est la demande moyenne employée dans les conditions normales. De ce fait, la formule de sécurité s’écrit comme suit : SS = PE×DM

Catégories

Quantités d’articles en pourcentage Valeur du stock en pourcentage

A

30

15

B

20

80

C

50

5

En vous référant à cet exemple particulier, sachez que vous devez en premier lieu concentrer vos efforts sur les différents produits de la catégorie B. Pour calculer le niveau d’importance des articles, vous devez corréler votre offre ainsi que vos objectifs.

Mettez un accent particulier sur la qualité de vos données

Vous pouvez vous référer à certaines méthodes de calcul, car ceci implique une assez grande qualité de données. Il faut donc obtenir une estimation assez exacte de votre stock de sécurité. Il peut s’agir d’un logiciel de gestion de stock qui vous convient ou encore une application de type ERP. Ceci permet à la fois de disposer :

  • des informations pertinentes,
  • d’un suivi en temps réel de vos stocks,
  • de plusieurs systèmes d’alertes,
  • d’un historique précis puis
  • de prévisions en temps réel.

Il peut s’avérer que vous puissiez travailler au sein d’une grande entreprise ou d’une ETI. Dans ce cas, vous pouvez vous tourner vers un logiciel approprié pour la complexité de votre organisation. Privilégiez un module logistique et stocks qui offre une assez bonne fiabilité des données. Celle-ci doit être garantie même dans les situations où vous devez faire face à des emplacements multiples.

Si par contre, vous travaillez pour une petite entreprise, vous ne devez pas négliger l’importance d’une solution logicielle. Elle va favoriser l’évolution de votre croissance en vous aidant dans la gestion intelligente de votre stock.

Comment se fait le calcul du point de commande ?

La méthode du point de commande peut s’utiliser en parallèle de celui relatif au stock de sécurité. Cette méthode peut être utilisée dans le cadre de certaines activités à flux tendu. Le but est de vous permettre de connaître le niveau de stock minimum pour lequel vous pouvez déclencher certaines procédures d’approvisionnement. La formule du calcul du point de commande est : (Vente moyenne × délai de livraison) + stock de sécurité.

Quelle est la formule de stock de sécurité que vous devez choisir ?

Vous pouvez choisir entre la loi de poisson ou encore la méthode McKinsey pour calculer votre stock de sécurité. Si vous êtes une entreprise avec un grand volume de vente, votre calcul doit tenir compte de trois données évaluées en moyenne comme :

  • la vente,
  • le nombre de jours de vente et
  • le délai de livraison qui est de 10 jours.

À titre d’exemple, supposez que le nombre de jours est de 7 et la vente moyenne de 50. Vous devez faire le calcul suivant : 50×7 = 350. Ce stock s’élève à 350. Quant au point de commande, il est égal à (50 x 10) + 350. Vous avez un point de commande équivalent à 850. Cette méthode exige une bonne maîtrise ainsi qu’une bonne expérience de votre stock pour connaître le nombre de jours de vente moyenne.

Si vous désirez utiliser la formule maximum et moyenne, vous devez avoir une certaine expérience de votre stock. Vous pourrez ainsi déterminer de manière précise le nombre de jours de vente moyenne. Ce type de calcul impose quatre différentes données. Vous avez la vente moyenne, le délai de livraison moyen, la vente maximum et le délai de livraison maximum.

La formule de calcul du stock de sécurité est égale à ( (vente maximum * délai maximum) – (vente moyenne * délai moyen) ). Supposez que la vente moyenne est de 50 produits par jour et le délai de livraison moyen de 10 jours. La vente maximum est de 90 produits/jours et le délai de livraison maximum est de 15 jours. Vous devez alors faire le calcul suivant : (90 x 15) – (50 x 10) = 850. Vous considérez donc que le stock de sécurité est de 850. Quant au point de commande, vous devez faire (50 x 10) + 850. Le résultat est 1 350. Votre point de commande est donc de 1 350.

Somme toute, une société qui souhaite garder sa réputation doit penser à avoir un stock de sécurité. Ce dernier est tenu d'être géré par un professionnel qui s'y connaît. Prenez donc le temps de faire appel à un expert en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.